L'éducation populaire
vers un monde égalitaire
« Les DROITS, ça se défend collectivement !» avant de DCD

Publié le 22 octobre 2015

Communiqué

La Baie, 22 octobre 2015 - Les organismes de DÉFENSE COLLECTIVE DES DROITS (DCD) du Saguenay-Lac-St-Jean ont mis en place un cimetière de la DCD  devant le bureau du député libéral Serge Simard pour lui demander d'intervenir afin de réduire les incertitudes quant à leur avenir, de mettre fins aux reculs et pour le rehaussement de leur financement.

Comme partout au Québec, les organismes de DCD du Saguenay-Lac-St-Jean se battent pour faire reconnaître les droits démocratiques, économiques, sociaux et culturels, comme le droit à la JUSTICE, à l’ÉGALITÉ, à la SANTÉ, à l’ÉDUCATION, au LOGEMENT, à un REVENU suffisant, à l’ALIMENTATION, etc. Historiquement, depuis les comités de citoyens des années 70, nous, les groupes de DCD,  avons contribué à façonner les valeurs du Québec (droits humains, l’égalité et la justice sociale). Nous avons dénoncé les injustices sociales et travaillé à trouver les solutions à ces injustices vécues par les personnes les moins favorisées et ce,  avec peu de financement.

Les organismes de défense collective des droits sont parmi les organismes communautaires les moins bien financés au Québec. Au plan provincial, la moyenne des subventions à la mission globale versée aux organismes en défense collective des droits n'est  que de 58 715$ alors qu’elle est de 122 046$ pour tous les organismes d’action communautaire. Au Saguenay-Lac-St-Jean, cette moyenne de financement des groupes en DCD est de 39 626$.

Ce sous-financement nuit grandement à nos actions et place nos groupes dans un climat d’incertitude quant à savoir ce qui arrivera au 31 mars 2016. En effet, l’an passé, le gouvernement a décidé de renouveler le financement des organismes en DCD  pour une période de 18 mois plutôt que quatre ans.

Nous demandons donc à M. Simard de faire accélérer la décision sur les protocoles d'entente et que le gouvernement du Québec rehausse notre financement de 40M $ afin de remplir pleinement notre mission et de financer les groupes en attente. Également, nous demandons l’indexation annuelle des subventions selon le coût de la vie.

 

 

Les groupes de défense collective des droits du Saguenay-Lac St-Jean sont :

Accès conditions vie Lac-Saint-Jean-Est, Accès-Travail-Femmes Inc., Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (A.Q.D.R.) Jonquière, Association québécoise pour la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (A.Q.D.R.) section Alma Inc., Association québécoise pour la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (A.Q.D.R.) section St-Félicien, Association québécoise pour la défense des retraités et préretraités (section Chicoutimi), Groupement des organismes des personnes handicapées du Saguenay, L.A.S.T.U.S.E. du Saguenay (Lieu d'actions et de services travaillant dans l'unité avec les sans-emploi), Les gens oubliés de Notre-Dame-d'Hébertville Inc., Loge m'entraide, Mouvement action chômage Lac-St-Jean, Mouvement d'éducation populaire et d'action communautaire du Saguenay-Lac St-Jean-Chibougamau-Chapais, Recif-02, Regroupement des usagers du transport adapté et collectif du Saguenay, Saguenéens et Jeannois pour les droits de la personne, Service budgétaire de Saint-Félicien, Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi, Service budgétaire et communautaire de Jonquière, Service budgétaire Lac-Saint-Jean-Est, Service budgétaire populaire de La Baie et Bas Saguenay